Newsletter registration

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies et autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites (Google Analytics) afin de vous offrir le meilleur service possible. Plus d'infos à ce sujetici.
Autriche.
Le pays de la R&D.

15 conseils pour créer une entreprise en Autriche

Conseil n°1 : Jamais sans stratégie ou business plan

Quelques entreprises créent une succursale à l'étranger sans avoir suffisamment réfléchi à leur stratégie et à la sélection du site d'implantation approprié. Que devez-vous prendre en compte ?

Quiconque ose franchir le pas vers l'Autriche n'aura pas uniquement besoin d'un bon produit et du désir de faire grandir son entreprise - il faudra qu'il s'arme notamment d'un business plan ou dossier prévisionnel pour que son projet réussisse. De plus, un business plan bien ficelé permettra de convaincre des investisseurs potentiels et de garder soi-même une vue d'ensemble.

« Quiconque veut bien se préparer doit envisager toutes les éventualités », conseille Birgit Reiter-Braunwieser, directeur pour l'Europe centrale et orientale ainsi que pour la Russie chez ABA – Invest in Austria. « Le business plan devrait couvrir au moins trois scénarios possibles. Cela est souvent sous-estimé par les petites entreprises en particulier. » Il est également important de concrétiser avec précision les activités envisagées sur le nouveau site et leur périmètre : qu'est-ce qui va être mis en œuvre à la centrale du pays d'origine et dans la nouvelle succursale à l'étranger ? La distribution, la production, le marketing, la R&D ? À cet égard, une expansion en Autriche doit être considérée un peu comme une nouvelle création.

Conseil n°2 : Avoir un aperçu du marché

En plus d'un business plan, il est nécessaire d'avoir une vue d'ensemble complète du marché pour gérer avec succès une succursale à l'étranger.

Fondamentalement, on appliquera la règle suivante : mieux une entreprise se prépare pour rentrer dans un nouveau marché, plus vite elle y prendra pied et réussira. Une bonne vue d'ensemble du marché se concentre ce faisant sur deux facteurs essentiels : la taille et le potentiel du marché ainsi que les tendances et surtout, une analyse détaillée des concurrents.

D'autres questions importantes sont : quels sont les coûts salariaux, les prix de l'immobilier et les frais courants sur place ? Quels sont les clusters et les institutions de formation qui existent pour faciliter le recrutement de main d'œuvre ? Quelles sont les aides qui existent, éventuellement au-delà de la promotion de la recherche ? À cela s'ajoute que les petits marchés, en fonction du pouvoir d'achat, peuvent être plus lucratifs que cela ne peut le paraître au premier abord. « Il nous arrive souvent que les entreprises veuillent s'implanter dans la capitale », complète Hans Nagl, directeur ABA pour la région de l'Amérique du nord. « Souvent, c'est une bonne décision sur le plan stratégique, mais pas toujours. De plus, il est également bon de choisir le bon arrondissement à l'intérieur d'une ville, non pas en raison du bouche à oreille, mais en se basant sur les données du marché et des faits tangibles. Quiconque désire ouvrir un restaurant prisé, devra plutôt s'installer près d'une station de métro et non pas dans un arrondissement extérieur difficile à rejoindre.

Conseil n°3 : Négocier les salaires sur une base annuelle

Si vous envisagez d'embaucher des salariés dans votre succursale autrichienne, il est absolument recommandé de négocier leur salaire avec sur une base annuelle.

Adaptez votre négociation salariale et vos offres d'emploi à l'environnement autrichien : si vous envisagez d'embaucher des salariés dans votre succursale autrichienne, il est absolument recommandé de négocier leur salaire non pas sur une base mensuelle mais annuelle. En raison de la législation du travail, le salaire annuel brut est divisé en Autriche en quatorze parts imposées différemment. Douze parts sont versées mensuellement et imposées selon le tarif courant. L'indemnité de Noel (13ème mois de salaire) et l'indemnité de congé (14ème mois de salaire) sont des paiements spéciaux. Ces deux montants bénéficient d'un allègement fiscal.

Le droit, le montant et l'échéance de ces deux versements spéciaux sont réglementés dans le contrat collectif concerné ou dans le contrat de travail individuel. « Les salariés en Autriche sont habitués à ce que le salaire annuel soit indiqué dans les offres d'emploi et les négociations - ceci est un aspect important pour une présentation plus réussie des offres d'emploi », conseille Friedrich Schmidl, directeur de l'Allemagne du Nord chez ABA-Invest in Austria. « Lorsque l'on divise le salaire annuel par quatorze, on obtient un niveau de salaire semblable à celui de l'Allemagne. »

Conseil n°4 : Un gérant autorisé à exercer une profession industrielle ou commerciale est obligatoire

À la différence de l'Allemagne par exemple, une entreprise a obligatoirement besoin en Autriche d'un gérant qualifié et habilité.

La nomination d'un gérant habilité est en Autriche la condition sine qua none pour l'obtention d'une autorisation d'exercer une profession commerciale ou industrielle. Ce règlement concerne les entrepreneurs individuels, les sociétés de personnes enregistrées (société en nom collectif, société en commandite) comme les sociétés de capitaux (sociétés à responsabilité limitée, société anonyme, société coopératives). L'important pour les pays en-dehors de l'UE : le gérant habilité doit impérativement être titulaire en plus du certificat d'aptitude professionnelle notamment d'un titre de séjour valable en Autriche.

« Nous recommandons que les entreprises s'informent dans le détail de ce que le gérant habilité peut décider et de ce qui est sous sa responsabilité », ajoute Friedrich Schmidl, directeur de l'Allemagne du Nord chez ABA-Invest in Austria. À l'égard du service d'inspection du travail, il incombe au gérant habilité de respecter les règlements concernant les dispositions légales relatives à l'exercice des professions artisanales, commerciales et industrielles (p.ex. les horaires d'ouverture, l'étiquetage des prix ou la formation). À l'égard de l'entreprise, le gérant habilité est responsable de parfait exercice de la profession. Conseil de Friedrich Schmidl : « Le gérant commercial peut aussi être le gérant habilité s'il possède les qualifications correspondantes ». 

Conseil n°5 : Les conseillers doivent connaître les deux facettes

Ne vous faites conseiller en matière de création d'entreprise en Autriche que par des experts pouvant prouver leur savoir-faire spécialisé tant pour l'Autriche que pour votre pays d'origine.

En matière de création d'entreprise en Autriche, vous devriez uniquement vous faire conseiller par des spécialistes dont le savoir-faire comprend autant l'Autriche que votre pays d'origine. Ceci s'applique en particulier à des domaines tels que le droit fiscal, le droit du travail, le droit administratif, le droit des baux, etc.

Votre conseiller fiscal, votre avocat, votre conseiller immobilier en Autriche devraient dans tous les cas avoir de solides connaissances de la situation juridique de votre marché d'origine et être familiarisé avec la terminologie technique concernée du pays. C'est ainsi que vous pourrez vous assurer un service de conseil solide, objectif et prometteur. Tenez également compte du fait que la terminologie juridique du droit administratif autrichien par exemple est souvent spécifique à l'Autriche et par conséquent, qu'il vous faudra un « traducteur » chevronné.

Conseil n°6 : Pensez à la taxe sur la consommation type

Que ce soit pour les véhicules privés ou d'entreprise : en Autriche, il faut payer lors de la première immatriculation d'une voiture particulière une taxe appelée NoVA (Normverbrauchsabgabe). Aucune NoVA n'est prélevée actuellement pour les poids lourds.

En Autriche, on applique d'autres dispositions relatives à l'homologation des véhicules et des règlementations différentes concernant l'immatriculation d'un véhicule particulier que dans le reste de l'Europe. En Autriche, il faut payer lors de la première immatriculation d'une voiture particulière une taxe appelée NoVA (Normverbrauchsabgabe). Important : cette taxe doit aussi être versée si le véhicule est transféré de l'étranger ! Elle est prélevée en fonction des émissions de CO2 et calculée comme pourcentage de la valeur du véhicule (net). Aucune NoVA n'est prélevée actuellement pour les poids lourds.

Lors de l'achat d'un véhicule neuf, la NoVA est versée au vendeur, par exemple au concessionnaire automobile. Celui-ci est tenu de reverser cette taxe au centre des impôts compétent. En est exclu le but de la livraison à des tiers dans le cadre des acquisitions intracommunautaires par un revendeur y étant habilité. 

Conseil n°7 : Prenez pour base la législation autrichienne relative à l'exercice des professions artisanales, industrielles et commerciales

Certains métiers sont souvent définis et réglementés différemment en Autriche que dans d'autres pays.

En Autriche, on fait fondamentalement une distinction entre les activités réglementées et libres. Tenez compte du fait que celles-ci peuvent être définies et réglementées différemment que dans votre pays d'origine. Une activité libre en Allemagne par exemple peut être règlementée en Autriche. Les activités règlementées sont des métiers qui requièrent un certificat d'aptitude comme les menuisiers, les techniciens des métaux, les bureaux d'études.

La « liste des activités règlementées » pour les métiers qui exigent un certificat d'aptitude les répertorie toutes tandis que la « liste fédérale uniforme des activités libres » répertorie les activités pour lesquelles un certificat d'aptitude n'est pas nécessaire.

Les conditions d'accès aux métiers règlementés sont déterminées dans des décrets. Pour obtenir une autorisation d'exercer une activité lucrative en Autriche, il faut la nationalité autrichienne ou la citoyenneté de l'Union européenne ou de l'espace économique européen, la capacité (avoir au moins l'âge de 18 ans), la non-existence de motifs d'exclusion (p.ex. infraction fiscale, condamnation du tribunal) ainsi que la désignation du lieu d'implantation et éventuellement, l'autorisation pour installations industrielles.

Il est important de savoir suffisamment de temps avant d'entrer sur le marché l'activité que l'on veut exercer avec son entreprise en Autriche et les démarches qu'il faut effectuer. « Avec une description précise de l'activité commerciale envisagée, nous clarifions pour les investisseurs intéressés l'autorisation d'exercer qu'ils requièrent, les conditions à satisfaire dans ce but et les documents nécessaires pour déposer la demande », recommande Bernhard Bachleitner, directeur ABA pour l'Allemande du Sud.

À noter également : à la différence de nombreux autres pays, il n'existe pas en Autriche de taxe professionnelle.

Conseil n°8 : Pensez au droit à l'indemnité de départ

En Autriche, vous devriez connaître en tant qu'employeur quelques particularités du droit du travail. En fait partie entre autres ce que l'on appelle l'indemnité de départ.

Avec la nouvelle règlementation sur l'indemnité de départ, tous les salariés ayant commencé à travailler en Autriche à compter du1er janvier 2003 ont légalement droit à l'indemnité de départ. Celui-ci n'est pas perdu même en cas de démission. Cette indemnité de départ prescrite par la loi ne doit pas être confondue avec l'indemnité de licenciement habituelle en partie dans d'autres pays.

En Autriche, les employeurs sont tenus de verser à compter du 2ème mois de travail mensuellement 1,53 % de la rémunération brute y compris pour les paiements spéciaux (prime de congé et de Noël) dans une caisse de prévoyance d'entreprise (« caisse de départ »). Cette caisse gère un compte de départ pour chaque salarié.

À la fin de la période de travail, le salarié aura plusieurs possibilités en plus du versement du pécule de cette indemnité de départ (au bout d'au moins trois années de versement). Il pourra continuer à le placer dans la même caisse de prévoyance ou transmettre les droits à la caisse de prévoyance du nouvel employeur.

Conseil n°9 : Informez-vous sur les particularité du droit du travail autrichien

En Autriche, vous devriez connaître en tant qu'employeur quelques particularités du droit du travail. En fait partie entre autres la grande souplesse du système au terme d'un emploi.

Selon le droit du travail autrichien, l'employeur peut licencier sans indiquer de motifs. Le délai de licenciement concerné pour l'employé dépend en règle générale de la durée de l'emploi et il est règlementé différemment selon qu'il s'agit d'ouvriers ou d'employés. Il peut être de six semaines à cinq mois pour les employés. Pour les ouvriers, les délais de licenciement découlent en règle générale des contrats collectifs concernés et sont échelonnés la plupart du temps en fonction de l'ancienneté. Le délai de licenciement pour le salarié est toujours d'un mois indépendamment de la durée de l'emploi. Il est possible de convenir d'un mois d'essai si nécessaire : pendant cette période, les deux partenaires contractants pourront résilier le contrat à tout moment sans indiquer de motif. Elle pourra être étendue à six mois par convention.

Friedrich Schmidl, directeur Allemagne du Nord chez ABA-Invest in Austria explique : « La flexibilité au terme d'un emploi réduit également les obstacles qui pourraient survenir au moment de l'embauche et va ainsi de pair en Autriche avec de courtes durées de chômage par rapport aux autres pays de l'Union européenne. » L'Autriche peut se targuer d'avoir le cinquième pourcentage de chômeurs de longue durée le plus faible dans l'UE.

Conseil n°10 : Bâtissez un réseau

« Bâtissez votre réseau avant d'en avoir besoin », une devise qui est particulièrement pertinente dans un petit pays comme l'Autriche.

Dans un marché relativement petit comme l'Autriche, il est important d'établir des relations personnelles sur le long terme car cela peut avoir une influence déterminante sur la réussite professionnelle. « Dans les secteurs de taille humaine que l'on trouve en Autriche, la présence personnelle des chefs d'entreprise compte, personne ne passe inaperçu » remarque Martina Hölbing, directrice Europe de l'Ouest chez ABA-Invest in Austria.

L'idéal, c'est d'investir en Autriche dès avant l'entrée sur le marché et d'établir les bonnes relations. « Nous recommandons aux investisseurs étrangers d'établir des relations avec les chambres économiques autrichiennes et leurs fédérations spécialisées en plus de contacts avec l'ABA et les agences régionales d'implantation des entreprises, et aussi d'utiliser les remarquables clusters sectoriels qui existent en Autriche. » Il est également recommandé de se tourner vers des réseaux auxquels on ne penserait peut-être pas au premier abord comme par exemple les services économiques et commerciaux de l'ambassade de son propre pays en Autriche ou la communauté des expatriés qui est organisée au centre des expatriés de l'agence économique de Vienne.

Pour trouver le « bon ton », Martina Hölbing a encore un conseil important à donner aux chefs d'entreprise internationaux : « Les Autrichiens envoient plus de messages entre les lignes et communiquent globalement de manière plus indirecte que les Allemands par exemple. Il faut le savoir si on veut comprendre son interlocuteur correctement sans le brusquer.

Conseil n°11 : Les affaires en Autriche - tenir compte des particularités nationales

Si vous connaissez et tenez compte des particularités et des expressions de la mentalité autrichienne, vous aurez un avantage au moment de créer votre entreprise en Autriche. À l'inverse, ne pas connaître les singularités nationales peut faire obstacle à des opportunités d'affaires. Mais qu'est-ce qui en fait est typiquement autrichien dans le monde des affaires ?

De manière générale, les Autrichiens passent pour être plus « conviviaux » que leurs voisins germanophones. Une qualité qui se répercute aussi sur la vie des affaires. Ainsi, les partenaires commerciaux en Autriche sont moins concentrés sur l'affaire en elle-même que les collègues américains ou allemands et sont davantage intéressés par la mise en place d'une relation de confiance. Au restaurant, on ne commence à parler affaires qu'au café. Avant, on parle beaucoup de généralités comme du temps, de la culture et du sport. Des critiques trop vives contre l'Autriche ne sont pas très prisées.

Les Autrichiens eux-mêmes sont plutôt réservés en matière de critiques, tout ce qui est négatif n'étant fréquemment pas déclaré ouvertement. Il est recommandé ici de lire entre les lignes et de reconnaître un « non » ou un « oui » même s'il n'est pas dit ouvertement. En Autriche, exprimer son avis de manière trop directe, sans fioritures, peut être considéré comme un manque de tact. On accorde en Autriche une grande importance à la ponctualité et à la formule d'appel utilisée pour s'adresser à quelqu'un. Les titres sont pris particulièrement au sérieux et aussi, utilisés. En règle générale, tous les titres et les désignations des fonctions figurent sur les cartes de visite. 

Conseil n°12 : Utiliser les excellentes services de l'administration électronique

Si vous envisagez de créer une succursale en Autriche, il est recommandé d'optimiser les démarches administratives en utilisant les services électroniques de l'Autriche. 

Le premier guichet auquel s'adresser pour les service de gouvernement électrique est le portail en ligne oesterreich.gv.at, qui a déjà reçu plusieurs prix. Plus de 90 pour cent des entreprises en Autriche utilisent les services du gouvernement électronique. Le portail de services aux entreprises (USP) du gouvernement fédéral autrichien est particulièrement orienté vers les besoins des entreprises en Autriche https://www.usp.gv.at. L'USP offre avec un seul mot de passe un accès aux applications du gouvernement électronique et aux informations pertinentes pour les entreprises. Pour des raisons de sécurité, seuls des comptes d'utilisateurs identifiés sont autorisés - l'enregistrement dans l'USP et son utilisation sont gratuits. Une connexion particulièrement simple a été mise en place pour les entreprises unipersonnelles.

Les créateurs d'entreprise trouveront entre autres sur le portail des services aux entreprises USP des informations portant sur les réflexions à avoir avant de créer son entreprise, un calendrier de création pour les entreprises unipersonnelles et les sociétés et de nombreux formulaires à télécharger tels que les formulaires requis pour la déclaration de l'activité ou des formulaires pour diverses démarches administratives dans toute l'Autriche. Le portail électronique le plus important de l'administration des finances est FinanzOnline. Toutes les entreprises avec un siège en Autriche peuvent se connecter à FinanzOnline dans tout centre des impôts. Tout le processus est réalisé par voie électronique, de la remise de la déclaration d'impôt par formulaire en ligne jusqu'à l'avis d'imposition et aux notifications. On peut y consulter son compte d'impôt à tout moment. Cela fait de FinanzOnline un service au plus haut niveau à l'échelle des services publics électroniques.

Conseil n°13 : Respecter la législation nationale du bâtiment 

Si vous planifiez d'édifier, de transformer ou d'adapter un site d'exploitation pour votre expansion en Autriche, tenez compte du fait que la construction est soumise à la législation des Länder. Chacun des neuf Länder a ainsi son propre code de la construction. Par conséquent, il est absolument recommandé d'engager un architecte ou ingénieur en bâtiment versé dans les particularités régionales pour établir les plans à déposer et les revêtir de son tampon. Des journées d'informations sont régulièrement organisées pour les installations d'exploitation industrielles dans les services administratifs du cercle (Bezirkshauptmannschaft ou autorité administrative générale d'une circonscription politique) responsables de la commune concernée. Il est recommandé aux demandeurs d'un permis de construire de s'y rendre avec leur expert en bâtiment afin de simplifier et d'accélérer la procédure d'octroi du permis. 

L'acquisition de terrains autrichiens est soumise fondamentalement à une taxe sur les mutations de propriété immobilière d'un montant de 3,5 % de la contrepartie (prix d'achat, prise en charge de dettes, entre autres). Pour l'enregistrement du nouveau propriétaire au registre foncier, il convient également de verser en plus 1,1 % de droits d'enregistrement évalués sur la même base.

Conseil n°14 : Planifiez au bon moment l'emploi de salariés étrangers

Si vous envisagez de créer une entreprise en Autriche et d'employer des salariés étrangers, informez-vous suffisamment de temps à l'avance sur les conditions requises en fonction des pays et sur l'application de la loi sur l'emploi des étrangers en Autriche (AuslBG).

Pour les salariés issus de l'Union européenne/EEE qui ont également le droit de libre circulation et d'emploi en Autriche en raison des libertés fondamentales européennes, la loi sur l'emploi des étrangers en Autriche n'est pas applicable. En vertu des règlementations transitoires des traités d'adhésion, il existe toutefois encore des restrictions pour les ressortissants croates.

Pour les salariés venant de pays hors de l'UE/EEE, il faut fondamentalement une autorisation de séjour et un permis de travail. Un entrepreneur en Autriche ne pourra les employer que s'il lui a été octroyé pour ces salariés une autorisation d'embauche ou une autorisation de détachement voire qu'une confirmation de déclaration ou une confirmation de détachement communautaire a été établie ou que si ces étrangers possèdent pour cet emploi une autorisation de travail valable ou une dispense du permis de travail. L'autorité compétente en Autriche est le service régional du pôle emploi (AMS).

Conseil n°15 : Utiliser les opportunités de la carte rouge-blanc-rouge pour engager une main d'œuvre clé

Si vous envisagez pour votre expansion en Autriche d'employer des salariés étrangers provenant de pays étant en dehors de l'Union européenne/EEE (ressortissants de pays tiers), informez-vous suffisamment de temps à l'avance sur les possibilités d'obtenir une carte rouge-blanc-rouge.

Avec cette carte rouge-blanc-rouge, l'Autriche a mis en place pour les salariés provenant des pays étant en dehors de l'Union européenne /EEE (ressortissants de pays tiers) un nouveau système d'immigration flexible pour la main d'œuvre particulièrement qualifiée dans les professions recherchées, d'autres professionnels qualifiés (non indépendants), des professionnels clé indépendants et les diplômés universitaires étrangers. L'objectif est de permettre à une main d'œuvre qualifiée provenant de pays tiers et à leur famille une immigration en Autriche pilotée selon des critères personnels et de politique du marché du travail, orientée sur la durée. Les critères les plus importants sont ce faisant la qualification, l'expérience professionnelle, l'âge, les connaissances linguistiques, la rémunération minimale et une offre d'emploi adéquate.

La carte rouge-blanc-rouge est établie en deux variantes : la carte rouge-blanc-rouge donne droit à s'établir et à travailler chez un employeur déterminé. La carte rouge-blanc-rouge confère le droit de s'établir et d'avoir un accès illimité au marché du travail (activité salariée et indépendante, sans restriction à un employeur déterminé).

« Le système de la carte rouge-blanc-rouge rend l'Autriche encore plus attrayante aux talents du monde entier », est d'avis Wilfried Gunka, directeur d'ABA-International. Alignée sur les besoins du marché du travail, la carte offre des avantages clairs aux entreprises - une main d'œuvre hautement qualifiée et rapidement à disposition.

 

Share on Facebook Share on Facebook Share on Twitter Share on Twitter Share on Linkedin Share on Linkedin

Témoignages

Evènements

Vous avez la possibilité de nous rencontrer personnellement au cours de nombreuses manifestations organisées dans le monde entier à l’occasion de foires et congrès.

Austria Map

Find the perfect location for your company

L’Autriche offre le confort et l’infrastructure des nations industrialisées de l’Occident.
Le niveau élevé de la qualité de vie est un avantage lorsqu’il s’agit d’attirer une main-d’oeuvre hautement qualifiée venue du monde entier vers un site économique d’une importance stratégique.

Coca-Cola Autriche

Logo
Tous les témoignages

Nouveautés relatives au site Autriche

Pfizer builds international quality control centre in Austria

A total of EUR 50 million is being invested in the construction of a new laboratory for an international quality control centre for vaccines, as well as the construction of modern office space and the modernisation and expansion of the existing infrastructure for vaccine production.

Fight against cancer: New biosensor of the University of Innsbruck

Kinases are enzymes which enable chemical processes in cells.

toutes les nouvelles