Recherche scientifique dans le secteur automobile

Avant d'être lancé sur le marché, un véhicule doit parcourir 150 000 kilomètres d'essai, ce que l'on ne peut réaliser de nos jours efficacement qu'en utilisant des méthodes de test virtuelles. Le spécialiste dans ce domaine est le centre de recherche et de développement créé à Graz en 2002, Virtual Vehicle, qui se consacre aux développements de véhicules proches de la pratique et aux concepts de véhicules d'avenir pour la route et le rail. Audi, AVL, BMW, MAN, Porsche, Siemens ou Volkswagen font partie des 90 partenaires industriels et actuellement, une centaine de projets de recherche sont en cours avec de grands partenaires de recherche internationaux. Virtual Vehicle participe à 25 projets communautaires. La numérisation disruptive, les approches centrées sur l'homme et les technologies de véhicule embarquées contextuelles constituent les domaines de recherche du programme « K2 mobilité connectée » subventionné par des aides publiques de 48 millions d'euros, lancé en 2018 et devant se terminer fin 2021.

Les particularités des environnements alpins comme les conditions routières en hiver, les tunnels ou les stations de péage font de l'ALP.Lab l'environnement d'essai le plus varié qui soit pour la conduite autonome en Europe. Le laboratoire d'essai autrichien pour la conduite automatisée offre en plus d'un environnement de simulation complet et de parcours d'essai dédiés le test en réalité : sur la voie publique et une section autoroutière. Les membres de ce consortium sont AVL List, Magna, l'Université technique de Graz, Virtual Vehicle et l'organisation de recherche Joanneum Research. Le gouvernement fédéral autrichien a mis près de six millions d'euros à disposition pour des projets.

Le projet de recherche « Dynamic Ground Truth » auquel participent aussi des scientifiques de TTTech et Vexcel a pour but de réaliser un système de mesurage hautement précis visant à l'identification fiable de l'environnement. De tels systèmes sont les « yeux » de tout véhicule autonome. Le projet également subventionné LiDcAR, auquel participent en plus de Virtual Vehicle, Infineon et l'Université technique de Vienne, a pour but de développer des capteurs de mesurage des écarts et de la vitesse.

Recherche en matière de mobilité en Autriche

AIT – Austrian Institute of Technology : concepts de véhicules intégrés, entraînement électrique, infrastructure des transports en construction légère, systèmes de transport co-modal

CTR – Carinthian Tech Research : sensorique, contrôle de qualité, électronique, développement des moteurs, électromobilité

Joanneum Research : technologies intelligentes, composants automobiles, technique surfacique, télématique des transport, robotique

LIT AI Lab – JKU Linz : systèmes numériques apprenants (intelligence artificielle)

PCCL – Polymer Competence Center Leoben : matériaux renforcés par des fibres, technique des matières synthétiques, chimie des élastomères et des surfaces

RISC – Research Institute for Symbolic Computation : applications logicielles industrielles, conception virtuelle des produits, simulation de processus de fabrication, systèmes de pilotage

RECENDT – Research Center for Non Destructive Testing : spectroscopie à infrarouges, tomographie par cohérence optique, ultrason à laser, nanoindentation

 

Vous trouverez plus d'informations sur l'automobile en Autriche ici.